Rencontre d’Olivia Le Guyader, directrice de communication BeMove

Après avoir accompagné Olivia Le Guyader à son passage en direct sur Europe 1, j’ai eu le plaisir d’interviewer autour d’un déjeuner la directrice de communication de BeMove, assistant personnel des foyers qui déménagent, qui compte une quinzaine de services.

Hannah : En quoi consiste ton rôle ?

Olivia : Je suis responsable de la communication interne et externe de l’ensemble des activités de BeMove, en cohésion avec la stratégie globale de l’entreprise. Je suis en charge de l’image de la société, de son identité et des valeurs qu’elle véhicule en externe comme en interne.

H : Comment fais-tu pour organiser tes tâches ?

: C’est l’enjeux de mon métier ! Je collabore avec notre équipe marketing pour valoriser les produits qu’ils développent à quotidien, l’équipe commerciale pour développer les enjeux et l’équipe acquisition qui gère l’acquisition de trafic, Adwords, SEO et la rédaction web. Pour m’organiser j’utilise des outils pratiques qui me permettent de gérer mes taches au quotidien, en fonction de l’activité et l’urgence. Actuellement j’utilise Trello, une plateforme de gestion de projet en ligne. Tu crées des tableaux, par exemple « Idées » ou « A ne pas oublier ». J’ai une « to do list » de la semaine, une « to do » du mois, et j’ai un tableau pour chaque filiale d’Ariase Group, avec les actions presse, les réseaux sociaux, et la communication interne. C’est une sacrée organisation. Il faut savoir jongler entre toutes les activités et comprendre les enjeux de chaque service !

H : J’imagine que l’organisation est un atout pour réussir dans ce métier ?

O : Oui, il faut être organisé et il faut surtout être créatif. Ma principale force est ma créativité. Je bouillonne d’idées et en général j’ai une intuition sur les choses. Ce qui m’intéresse le plus dans mon rôle c’est les idées, les concepts, les canaux de communication, le défis de toucher la bonne personne avec le bon message au bon moment et surtout bien répondre à ses besoins. La différence entre le marketing et la communication est que le marketing va chercher, par exemple, à créer un comportement et moi avec la communication je fais passer un message et je cherche à créer du lien, du sens et de l’humain.

Surtout ce qui peut être un peu compliqué parfois dans mon métier, et dans des entreprises comme la nôtre qui comptent beaucoup d’activités, est de pouvoir jongler – c’est une gymnastique mentale de pouvoir passer d’une activité à une autre, et surtout de garder sa créativité.

Souvent lorsque l’on est pris dans des nombreux projets, dans le flow d’information (#infobesité) et de la gymnastique mentale de jongler entre nos différentes activités, c’est le risque d’oublier sa force créative. Il est donc important de faire d’autres choses en dehors du travail, c’est-à-dire aller au cinéma, échanger avec des nouvelles personnes, écouter des médias, lire et observer le monde tout simplement. C’est intéressant et important de s’alimenter de la vie, pour savoir ce qu’attendent les gens et pour essayer de surprendre son public.

Je cherche constamment différentes méthodes afin de présenter nos marques de manière originale. Ainsi nous démarquer et apporter une expérience différente qu’un simple post sur les réseaux sociaux. J’essaye de susciter la surprise, et en même temps, d’échanger avec nos clients pour leur faire découvrir la totalité de nos activités et pour comprendre ce qu’ils attendent. Je suis à l’écoute tant en externe qu’en interne ! L’empathie est la clé !

H : Peux-tu décrire une journée de travail typique ?

: Je me déplace assez souvent à des rendez-vous, à des événements sur Rennes ou Paris pour des rendez-vous commerciaux, de communication etc. Dans une journée type j’arrive assez tôt le matin, j’aime traiter mes mails quand il n’y a pas grand monde !

H : Tu es donc très sollicitée ?

O : Oui. J’essaye d’aller à la rencontre des interlocuteurs dans la société, car les besoins ou les projets peuvent évoluer vite. Je me tiens informée en allant les voir, ou en communiquant pas mail, téléphone ou Skype. Je regarde aussi ce qui se passe sur les réseaux sociaux et dans les médias, ce qui peut être intéressant pour trouver des communicationnelles.

J’assiste aux réunions, aux brainstormings. Entre ces différentes interventions je trouve du temps pour écrire des projets. En effet, tu peux avoir des bonnes idées et des bons interlocuteurs cependant il est impératif de passer par l’étape d’opérationnel, c’est-à-dire le planning.

Le numérique est primordial aujourd’hui mais l’humain reste important pour moi. Je vais donc à la rencontre de mes collègues et je suis présente aux moments clés de la journée pour avoir des échanges informels avec les différentes équipes. Cela me permet de retrouver une certaine créativité.

H : Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans ton métier ?

O : Lorsque j’ai des retours des actions réalisées. C’est-à-dire, après une soirée interne : de voir que tout le monde est satisfait, que mes collègues en parlent entre eux. Il s’agit d’un objectif de cohésion. Et en externe, j’apprécie voir qu’on parle de nos activités, de notre positionnement et créativité.

H : Quand tu reçois des retombées presse, par exemple ?

O : Oui exactement et les retombées sur les réseaux sociaux. Quand on voit les avis clients qui sont satisfaits. C’est l’humain.

H : Un dernier mot sur ton domaine de communication ?

O : La communication est un métier de relation humaine !

Merci beaucoup de m’avoir accordé ton temps Olivia !

A bientôt dans un prochain post !

Hannah SmallHannah Small
Community Manager Wordcom

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *