Au tournage TravelCar : le service qui vous permet d’économiser de l’argent pendant vos vacances.

Les 20 et 22 septembre derniers, j’ai eu la chance de participer à un tournage réalisé par Cécilia Severi, journaliste de Via Grand Paris, dans les locaux de notre partenaire TravelCar.

TravelCar est une plateforme économique et éco-responsable qui permet :
– aux propriétaires des véhicules de les mettre en location pendant qu’ils voyagent, plutôt que de payer des frais de parking souvent onéreux
– aux locataires de louer des voitures à des prix plus attractifs que ceux proposés par des agences de location traditionnelles.

Ce service ne cesse de se démocratiser dans l’hexagone comme à l’étranger. TravelCar est le leader du marché de l’autopartage en France. Le siège social est à Paris, et ce milieu de start-up avait suscité l’intérêt de la rédaction de la nouvelle chaine de télévision Via Grand Paris, qui a vu le jour le 26 septembre dernier.

Cécilia, charmante journaliste, a interviewé Ahmed Mhiri, le fondateur de cette société, qui a évoqué les avantages écologiques et économiques de cette plateforme d’autopartage. Ahmed a expliqué que TravelCar mutualise les ressources existantes pour proposer une solution de mobilité alternative, et assure la sérénité de ses clients avec une assurance multirisque fournie par la MAIF.

Pour mieux expliquer le concept de cette plateforme aux spectateurs, Cécilia souhaitait compléter son reportage en interviewant également des clients. En collaboration avec la très efficace Vanessa, directrice de communication de TravelCar, nous avions identifié deux clients qui ont accepté de participer au tournage. Donc, le 22 septembre j’ai retrouvé Cécilia au parking TravelCar à côté de l’aéroport d’Orly.

Pile à l’heure prévue, le premier client M. Bonnin est arrivé pour déposer sa voiture, avant de partir en vacances. Cécilia l’a filmé se stationner, et l’a ensuite équipé d’un microphone. L’aimable agent de TravelCar Belhadj a chaleureusement accueilli le client et a réalisé un état des lieux de la voiture. Pour cela, Belhadj a pris des photos de la voiture de M. Bonnin, qu’il montrait à Cécilia.

M. Bonnin a expliqué à Cécilia qu’il a choisi de garer sa voiture dans le parking de TravelCar pour pouvoir gagner de l’argent pendant ses vacances.

Ensuite le deuxième client M. Tournier est arrivé au parking pour rendre la voiture qu’il avait loué. Encore une fois, Cécilia l’a équipé d’un microphone et a filmé son échange avec Belhadj.

Cécilia a demandé à M. Tournier pourquoi il a choisi de louer une voiture TravelCar, et il a répondu que les tarifs sont vraiment très attractifs.

Le travail de Cécilia était impressionnant – elle filmait tout sur son portable et posait des questions aux clients tout en gérant le son et l’image.

Le reportage sera diffusé le vendredi 20 octobre dans le JT à 18h sur Via Grand Paris, nouvelle chaine sur le canal 34.

Partenaire de Joon, nouvelle compagnie airienne d’Air France, TravelCar sera présent au salon Autonomy, le sommet de la mobilité urbaine, du 19 au 21 octobre prochains.

A bientôt dans un prochain post !

Hannah SmallHannah Small
Community Manager Wordcom

Quand le street-art et le photographie se rejoignent pour dénoncer la colonisation au Cap Vert.

Le 20 septembre dernier j’ai eu le plaisir d’assister au vernissage de l’exposition « 40 street-artistes 1 photographe » au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris, présentée par l’association Strokar, co-fondée par Fred Atax et Alexandra Lambert.

Lors de ses voyages, Fred Atax, photo-reporter de renommé, a pris de nombreuses photos dans différents endroits du globe : pays en zone à risques, défavorisés, etc. A la suite de ses pérégrinations, et dans le cadre d’une collaboration créative, il décide de mettre à disposition ses photos auprès de 400 street artistes internationaux. Ces derniers ont ensuite apporté leur touche artistique. L’exposition regroupe une quarantaine de ces œuvres. Il s’agit d’une magnifique sélection d’œuvres collaboratives et pluridisciplinaires qui représente un véritable échange artistique. Mon seul regret est que la galerie ne dispose pas d’un deuxième étage, afin d’apprécier encore plus de photos retravaillées !

Le déroulement du vernissage.

Au début du vernissage, Alexandra Lambert et Fred Atax ont chaleureusement souhaité la bienvenue aux collectionneurs, aux amateurs de street art et aux journalistes présents. Alexandra a évoqué l’objectif de ce projet : accompagner les artistes des pays défavorisés via la promotion du street-art. Ensuite, Fred Atax a pris la parole et, à travers un discours émouvant, a mis en valeur les photos retravaillées par sept artistes du village Reberlartes au Cap Vert, une des exclusivités de ce vernissage. Ces artistes représentent la résistance au colonisateurs portugais du Cap Vert. Lors de la présentation de l’exposition nous avons eu la chance d’assister au témoignage de l’un de ces artistes. Ce dernier nous a expliqué la situation délicate de son pays et ses difficultés, en Cap Verdien. Son discours était très touchant et a poussé Fred Atax à une confidence émouvante : des souvenirs de jeunesse auprès de sa grand-mère dans cet archipel.

Pour animer la soirée, le street artiste Luca Lomazzi a réalisé une prestation live. Avec des bombes aérosols, il a peint sur une surface très originale : un rouleau de film étirable noir, placé entre deux piliers devant la galerie – du véritable street-art !

L’exposition dure jusqu’au 19 novembre et est accompagnée d’une programmation de performance live painting. N’hésitez pas à pousser la porte de cette galerie !

Encore merci au Centre Wallonie-Bruxelles de son accueil !

Vous pouvez retrouver les retombées presse de l’exposition sur notre compte Twitter @wordcomconsult.

A bientôt dans un prochain post !

Hannah SmallHannah Small
Community Manager Wordcom